Défi écologique | Lutte inondative
26
page,page-id-26,page-child,parent-pageid-486,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-2.8,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.3,vc_responsive

Lutte inondative

La lutte inondative : Une action, un impact et des économies

En fonction du diagnostic parcelle précédent et des différentes potentialités vous sera alors proposé et chiffré un protocole d’action par lutte inondative basé sur l’utilisation principale de chrysoperla carnea (Chrysope). On entend par « lutte inondative » un ou plusieurs relâchés massifs ponctuels afin de lutter contre les ravageurs.

 

Il faut ainsi bien prendre en compte le fait que chrysoperla carnea est un insecte carnivore (durant ses différents stades larvaires) opportuniste et à spectre large; ce qui veut dire qu’avec un seul relâché on peut aisément impacter sur plusieurs ravageurs et par la même faire des économies d’échelle.

 

Préparé et mis en œuvre par DEFI-Écologique qui en assure également le suivi sur le terrain, une telle action consiste en une étude de faisabilité et un calcul d’ajustement des quantités suivi de l’accrochage de boîtes en carton (fabrication alsacienne) à intervalle régulier et contenant les larves prédatrices de ravageurs. Ces boîtes contenants des doses plus ou moins grandes de larves de chrysopes selon le dosage le plus pertinent, resteront sur le terrain durant toute la durée d’action des dites larves (+/- 2 semaines).

Un protocole d’actions bien définit

1. Analyse

Mise en corrélation d’éventuelles problématiques et des différents leviers en capacité de les résoudre

2. Action

Protocole d’action par lutte inondative basé sur l’utilisation principale de chrysoperla carnea (Chrysope)

3. Impact

Accrochage de boîtes en carton (fabrication alsacienne) contenant les larves prédatrices de ravageurs

4. Durable

DEFI-Écologique vous propose un panel d’actions pérennes selon les différentes potentialités des lieux